Logo

Lycée : quelles spécialités ont choisi les élèves en 2023 ?

olivier rollot
Olivier Rollot
118

Lycée : quelles spécialités ont choisi les élèves en 2023 ?

À la rentrée 2023, les choix d’enseignements de spécialité des élèves de première et de terminale générales sont globalement très proches de ceux observés à la rentrée précédente selon la note de la DEPP (Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance) « Les choix d’enseignements de spécialité et d’enseignements optionnels à la rentrée 2023 ».
specialites1

Terminale : les mathématiques sont de retour.

L’abandon de la spécialité « mathématiques » entre la première et la terminale recule, pour les garçons (5 points de moins) et plus encore pour les filles (7 points de moins). À l’inverse, les enseignements de spécialité « sciences de l’ingénieur » (SI) et NSI sont abandonnés par plus de la moitié des élèves.

Au total, 59 % des élèves de terminale générale suivent un enseignement de mathématiques (+ 3 points par rapport à 2022), que ce soit en enseignement de spécialité (44 % après 40 % en 2022 et 38 % en 2021) ou en enseignement optionnel « mathématiques complémentaires » (15 %).

Les six enseignements de spécialité les plus choisis restent « mathématiques », « sciences économiques et sociales » (SES), « physique-chimie », « histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques » (HGGSP), les « sciences de la vie et de la Terre » (SVT) et « langues, littérature et cultures étrangères et régionales » (LLCER).
Les filles sont surreprésentées dans les enseignements artistiques, en LLCA (79 %), en HLP (82 %) et en LLCER (73 %). Inversement, elles sont sous-représentées en SI (14 %), en NSI (15 %), en EPPCS (32 %) et, dans une moindre mesure, en « mathématiques » (42 %) et en « physique-chimie » (46 %).

Alors que les élèves d’origine sociale très favorisée représentent 39 % des élèves de terminale, ils sont surreprésentés parmi les élèves ayant choisi comme enseignement de spécialité « mathématiques » (47 %) ou « physique- chimie » (47 %). Les élèves d’origine sociale défavorisée (21 %) sont, eux, surreprésentés en LLCA (30 %), HLP (26 %), EPPCS (26 %) et LLCER (25 %).

Par ailleurs, 38 % des élèves ont fait le choix de suivre un enseignement optionnel en terminale : 16 % « mathématiques expertes », 7 % « droit et grands enjeux du monde contemporain » et 15 % « mathématiques complémentaires ».
specialites2

Les « doublettes » de terminale restent stables

Les 4 combinaisons les plus fréquentes sont les mêmes à la rentrée 2023 qu’à la rentrée 2022. La combinaison la plus fréquemment choisie en terminale est « mathématiques, physique-chimie », suivie de « HGGSP, SES » et « physique-chimie, SVT ». Une faible proportion d’élèves ont fait des choix qui ne correspondent à aucune des séries du baccalauréat avant réforme : par exemple, 3 % des élèves ont choisi d’étudier les SES et les SVT.
specialites3et4

Première : là aussi la stabilité

En 2023, 65 % des élèves de première générale étudient les « mathématiques », 44 % les SES ou la « physique-chimie » et 39 % les SVT. Un pourcentage relativement stable même si les SVT progressent de 1%. En revanche HGGSP perd 2% après des années de hausse continues.
La combinaison la plus choisie par les élèves de première générale reste « mathématiques, physique-chimie, SVT », pour 23 % d’entre eux (23 % en 2022 et 2021, 24 % en 2020 et jusqu’à 28 % en 2019).