Logo

Skema veut devenir l’école de « l’avant-garde »

olivier rollot
Olivier Rollot
153
« 130 millions d’euros et un résultat de 10 millions d’euros en 2022, le modèle "non for profit" nous permet de financer notre croissance et de nous développer sereinement » établit la directrice générale de Skema BS, Alice Guilhon qui considère que « la valeur des études à l’étranger reste encore plus importante après la pandémie. La globalisation de l’enseignement supérieur reste ancrée dans les valeurs ! ». En pleine pandémie Skema a même reçu 20% d’étudiants internationaux en 2021 et est encore plus devenue une marque « glocale », locale dans chaque pays. Elle se projette maintenant de le développement de nouveaux programmes qui en feront « l’école de l’avant-garde ».

« Glocale ». « L’enjeu de Skema est de mettre en œuvre une très forte différenciation en dispensant des diplômes locaux dans chaque pays », rappelle Patrice Houdayer, executive vice-président de Skema. 300 étudiants chinois ont par exemple été recrutés à la suite du Gaokao (le bac chinois) en 2021 en BBA alors qu’ils « pouvaient intégrer le meilleures universités chinoises au vu de leurs notes ». De même Skema a vu son diplôme BBA reconnu au Brésil et y recrute 80 étudiants brésiliens chaque année tout en y amenant des étudiants français en 3ème année : « Notre objectif est que nos étudiants français travaillent avec des étudiants et des professeurs brésiliens pour être totalement intégrés dans le système ». 
Aujourd’hui Skema espère voir se rouvrir les frontières chinoises et y crée un nouveau programme en Supply Chain à la rentrée 2023. Aux Etats-Unis l’école reçoit ses étudiants dans des universités partenaires sans frais supplémentaires.
« Comprehensive school ». « Nous voulons évoluer d’une business school à une Comprehensive school qui donne une culture générale très forte tout autant que des compétences en droit ou Intelligence artificielle (IA) », explique Alice Guilhon qui souhaite « développer des écoles qui feront que Skema hybridera 100% de ses écoles ». Une école de droit « pour le business » a ainsi été créée au Brésil.

Au vu de l’actualité une école de géopolitique devrait voir le jour prochainement. Frédéric Munier, professeur de géopolitique en classe préparatoire et à Skema depuis 5 ans, est en charge du projet : « La géopolitique permet de comprendre les enjeux. Demain la totalité des programmes seront irrigués par notre école au travers de cours dédiés ou de modules qui donneront lieu à une certification ». 
La tout nouvelle « Skema IA school for business » va quant à elle héberger l’ensemble des connaissance en Intelligence artificielle (IA) de l’école. « Nous nous appuyons pour cela sur notre centre de recherche au Québec au cœur de l’écosystème local », définit Philippe Monin, le doyen de la faculté et de la recherche. Skema est également l’un des membres fondateurs de l’Institut 3IA Côte d’Azur et développe ses compétences en IA sur son campus de Raleigh où l’école devrait bientôt être reconnue par les autorités. « La maîtrise de l’IA doit être l’un des piliers de nos formations comme hier la maîtrise d’Excel. Demain nous délivrerons des certificats à tous les étudiants qui suivent des parcours en IA », reprend Patrice Houdayer.

« Sustainability ». 1 500 étudiants de tous les programmes de l’école vont être intégrés dans la plus grande Fresque du Climat jamais développée en France la semaine prochaine. « Plus de 60 professeurs travaillent autour des questions de sustainability avec également un centre de recherche dédié », explique Alice Guilhon. Un Skema transitions hub global, dédié à la transition socio-ecologique et au management responsable, sera créée sur les hui implantations de l’école en France et dans le monde et coordonnera l’ensemble des actions liées à ces sujets .
skema_logo

SKEMA crée le think tank SKEMA Publika

Pour « contribuer au débat public et apporter des éclairages aux décideurs politiques nationaux et internationaux ». Le think tank s’est fixé la mission d’« identifier des signes précurseurs d’évolutions profondes des sociétés, de les analyser et de formuler des recommandations pour l’après dans des domaines clés des politiques publiques ». « SKEMA Publika a pour vocation d’influencer le débat public partout dans le monde où l’école est présente en s’appuyant sur l’expertise de sa recherche », précise Alice Guilhon, la directrice générale de SKEMA. Publika sera dirigé par Claude Revel, ancienne haut fonctionnaire qui a notamment été Déléguée interministérielle à l’intelligence économique et conseillère maître à la Cour des Comptes