Logo

Sciences Po

Sciences Po – et ses six campus en régions - a le vent en poupe. Les huit autres IEP (instituts d’études politiques) l’ont d’ailleurs rejoint sous l’appellation Sciences Po. L’entrée après le bac est partout sélective pour suivre un cursus de cinq ans.

Pourquoi choisir Sciences Po ?

Le cursus en 5 ans des Sciences Po (trois ans de bachelor, deux années de master) permet d’acquérir une grande culture générale avant de choisir une spécialisation en master (affaires européennes, carrières judiciaires et juridiques, finance et stratégie, etc.). Permettant une ouverture déterminante sur le monde la troisième année se déroule à l’étranger, soit en université, soit en stage. A la clé aussi bien des carrières dans la fonction publique que dans les entreprises.

Comment intégrer un Sciences Po ?

Tous les Sciences Po recrutent après le bac sur concours. Si Paris et Bordeaux recrutent sur leurs propres concours les sept autres Sciences Po (Aix, Lille, Lyon, Rennes, Saint-Germain-en-Laye, Strasbourg et Toulouse) se sont regroupés au sein du Réseau ScPo et proposent un concours commun.
 
Le nouveau concours de Sciences Po Paris
La réforme tant discutée des admissions en première année à Sciences Po entre en vigueur en 2021. Finies les épreuves classiques, place à un recrutement très largement sur dossier tout en conservant un oral.

Les trois premières épreuves sont rassemblées en un dossier qui « montre la diversité des qualités scolaires et extra-scolaires, leur solidité et leur complémentarité ». Il est constitué de trois notes sur 20 :
  • une note pour les résultats du baccalauréat ou de son équivalent étranger ;
  • une note pour la performance académique et la trajectoire de la candidate ou du candidat qui  prend en compte toutes les notes obtenues au lycée sur trois ans, mais aussi la progression de l’élève durant son parcours et les appréciations de ses professeurs ;
  • une note pour trois exercices écrits : un texte où l’élève expose ses activités et centres d’intérêts, un autre où il défend sa motivation et son choix pour Sciences Po et un essai personnel.

Pour passer à l’oral, quatrième et dernière épreuve de l’admission, la candidate ou le candidat devra avoir obtenu une note égale ou supérieure à une note minimale, notée sur 60, que le jury de Sciences Po définit chaque année. Le nouvel oral se déroulera entièrement à distance.
Par ailleurs 15% des places vont être peu à peu réservées aux lycéens des CEP (Conventions Education Prioritaire) classiques mais aussi de lycées ruraux très éloignés du parcours classique. Il faudra de plus être boursier pour bénéficier de cette voie alors que le pourcentage baissait constamment et n’atteignait plus que les trois quarts des élèves en CEP. 

Plus d’informations sur https://www.sciencespo.fr/admissions/fr.html 

Le concours commun du Réseau ScPo
La sélection dans les Science Po du réseau ScPo comprend trois épreuves écrites (une dissertation sur les Questions contemporaines, une analyse de documents en histoire et des questions de compréhension et un essai en langue vivante.

Plus d'informations : http://www.reseau-scpo.fr/

Quels sont les « attendus » ? 
Les Sciences Po publient des « attendus » nationaux, c’est-à-dire le niveau minimum requis pour réussir. Ils rappellent notamment que les études sont caractérisées par la pluridisciplinarité et l'ouverture internationale. Il est attendu des étudiant(e)s un intérêt pour les enjeux politiques, économiques, sociaux et environnementaux et pour le fonctionnement des sociétés dans un monde globalisé. Les formations proposées incluent à la fois l'étude de la vie et des institutions politiques, des administrations, des entreprises, des relations internationales mais aussi de la théorie politique et des méthodes des sciences sociales en prenant appui sur des enseignements de science politique, de sociologie, d'histoire, de droit, d'économie, de langues vivantes. Ces enseignements comportent une importante dimension européenne et internationale. Il est donc également attendu un intérêt marqué pour les questions transnationales ainsi que pour la diversité des systèmes politiques et sociaux. Il est vivement souhaité qu'ils soient curieux du monde qui les entoure, aient envie d'en saisir et d'en comprendre la complexité, sachent l'importance d'en tracer l'historicité, veuillent aussi s'emparer des enjeux nouveaux que sont l'environnement et le numérique. 

Les autres attendus sont :
  • approfondir une deuxième langue étrangère : les étudiants doivent manifester un intérêt pour les langues et les civilisations étrangères. La maîtrise d'une seconde langue vivante sera exigée au terme du cursus. Le cursus doit donc conduire l'ensemble des étudiants à consolider leur niveau en langue vivante et à élargir la palette des langues qu'ils maîtrisent, notamment grâce aux années passées dans les universités partenaires ;
  • argumenter à l'écrit et à l'oral : on attend des étudiants qu'ils produisent des argumentations structurées, qu'ils sachent analyser, construire un raisonnement, synthétiser, produire et traiter des contenus diversifiés. Une solide maîtrise de l'expression écrite et orale est indispensable ;
  • disposer d'aptitudes à la compréhension et à l'analyse de documents : Il sera attendu des élèves une réelle capacité à comprendre et à interpréter des documents de sources très diverses, qui incluent notamment des données qualitatives et quantitatives. La formation s'appuie sur l'analyse combinée d'une pluralité de documents qu'il faut pouvoir comprendre, mettre en perspective et critiquer sur la base d'un raisonnement rigoureux ;
  • croiser les connaissances et les points de vue issus de disciplines diverses : l'originalité de la formation dispensée est sa polyvalence. Les étudiants doivent donc être capable de distinguer et de mettre en relation les démarches et les connaissances des différentes disciplines enseignées : s'adapter à la spécificité de chaque discipline et savoir les conjuguer lorsque c'est nécessaire ;
  • être autonome et organisé : les étudiants bénéficient d'un encadrement important de la part des enseignants mais ils doivent faire preuve d'autonomie et d'organisation afin de gérer au mieux un rythme de travail relativement dense.

Coût et apprentissage

Combien ça coûte ?
Il faut débourser 180 € pour se présenter au concours commun du Réseau Sc Po (les candidats boursiers déboursent seulement 60€). Ensuite chaque année revient entre 0 et 3770€ selon le revenu fiscal de référence de la famille. A Paris chaque année revient entre 0 et 10 760 € selon le revenu fiscal de référence de la famille.

Etre apprenti à Sciences Po
C’est possible mais uniquement au niveau master où ce sont 8% des étudiants qui font ce choix.

Quelles spécialités du bac général ?

C’est dit dans les attendus : la formation peut « accueillir des profils variés, quels que soient les enseignements de spécialité et les options choisis au lycée ». Les « attendus » se gardent d’ailleurs bien de mettre en avant la nécessité de posséder de la culture générale. Cela n’empêche pas de considérer que la spécialité « Histoire-géographie–géopolitique et sciences politiques » est la plus adaptée à intégrer le cursus. Peuvent y être accolées « Humanités, littérature et philosophie », « Langues-littérature-cultures étrangères », « Sciences économiques et sociales » mais aussi « Mathématiques », fort utiles pour ceux qui choisiront l’Ecole du management et de l’innovation de Sciences Po Paris. 

Quel bac technologique ?

Il est pratiquement impossible de réussir Sciences Po avec un bac technologique. Seul les bacheliers STMG peuvent tenter leur chance.