Logo

Comment choisir son lycée

La « carte scolaire » impose très largement le choix d’un lycée. Peut-on y déroger ? Et si oui comment faire son choix ?

La « carte scolaire ». La carte scolaire permet l’affectation d'un élève dans un collège ou un lycée général ou technologique correspondant à son lieu de résidence. Chaque famille a la possibilité de formuler une demande de dérogation afin que son enfant soit scolarisé dans un établissement de son choix. 

Les sites des directions des services départementaux de l'éducation nationale et des rectorats proposent une information complète sur la carte scolaire. De plus vous y trouverez les noms des voies qui permettent de s’inscrire dans tel ou tel lycée.

Les demandes de dérogation doivent être adressées au directeur académique des services de l'éducation nationale. Les demandes de dérogation sont satisfaites en fonction de la limite de la capacité d'accueil des établissements. Si le nombre des demandes pour un établissement dépasse ses capacités d'accueil, le directeur académique des services de l'éducation nationale accorde les dérogations selon l'ordre indicatif suivant :

  • les élèves handicapés ;
  • les élèves bénéficiant d'une prise en charge médicale importante à proximité de l'établissement demandé ;
  • les boursiers au mérite ;
  • les boursiers sociaux ;
  • les élèves dont un frère ou une sœur est scolarisé(e) dans l'établissement souhaité ;
  • les élèves dont le domicile, en limite de zone de desserte, est proche de l'établissement souhaité ;
  • les élèves qui doivent suivre un parcours scolaire particulier.
Une « attention particulière » est portée aux demandes visant à assurer la continuité des parcours pédagogiques linguistiques entre l'école et le collège.

Les demandes des élèves boursiers en classe de troisième sont examinées prioritairement lors des procédures d'affectation en lycée. Pour savoir si vous êtes éligibles et obtenir l’estimation du montant de la bourse aller sur le site Bourses de lycée


Bien choisir son lycée. Les sites des directions des services départementaux de l'éducation nationale et des rectorats mettent en ligne des fiches présentant, pour chaque collège et chaque lycée :

  • sa structure pédagogique ;
  • ses taux de réussite aux examens sur cinq ans ;
  • les points forts de son projet d'établissement ;
  • les spécialités qu’il délivre ;
  • les priorités de sa politique éducative.
Vous devez surtout vous rendre aux « journées portes ouvertes » (JPO). L’occasion de rencontrer les équipes éducatives et les professeurs.

Selon les régions vous aurez plus ou moins le choix entre des lycées publics et privés sous contrat (voir privés hors contrat). En moyenne les lycées privés ont de meilleurs résultats au bac. Entre autres parce qu’ils sélectionnent leurs élèves. Voire leur demandent de partir en cours de scolarité pour préserver leurs résultats… Le taux d'accès seconde-bac, c’est-à-dire le nombre d'élèves ayant obtenu le baccalauréat à l'issue d'une scolarité effectuée dans le lycée dans la seconde à la terminale, est donc un indicateur particulièrement intéressant.

Différents classements des lycées sont publiés à partir des indicateurs fournis par le ministère de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports. Des classements parfois fort différents selon que l’on met essentiellement en avant le taux de réussite (Le Figaro) ou la « valeur ajoutée » (c’est-à-dire la capacité d’un lycée à faire réussir ses élèves en fonction de leur niveau de départ estimé) comme le font Le Monde ou France Info


Comment choisir son lycée ? Dans les grandes villes, et en particulier à Paris, élèves et parents doivent faire une liste de trois à six vœux selon les académies (six à Paris) entre la mi-mai et début juin. S’ils sont totalement libres de leurs choix ils doivent avoir conscience qu’à demander des établissements très sélectifs ils risquent d’en avoir aucun de leur liste et risquent alors d’être affectés dans un établissement dont ils ne voulaient vraiment pas. Mieux vaut donc mettre d’abord dans sa liste d’excellents lycées puis un moins bon. Les lycées n’ont de toute façon pas accès à la liste complète et vous serez affecté dans le premier de la liste qui vous accepte en fonction de votre niveau.
Dans l’absolu tout le monde rêve d’entrer dans le meilleur lycée possible. Seulement tout le monde ne s’épanouit pas dans les meilleures classes. Par définition toute classe ayant des différences de niveau un très bon élève d’un collège moyen risque de n’être que moyen dans un très bon lycée. Du moins au début de l’année. Car il faut en être conscient, on ne travaille pas de la même façon dans tous les lycées et la pression ne réussit pas à tous. Alors faut-il être le meilleur dans un lycée moyen ou moyen dans un très bon lycée ? A chacun de se poser la question et de voir comment il peut s’épanouir le mieux pour atteindre ses objectifs. Sur 900 élèves de classes préparatoires du lycée Louis-le-Grand, l’une des tous meilleurs de France, seulement une centaine proviennent de son lycée.
Ce ne sont pas uniquement les lycées qui choisissent leurs élèves. Un certain nombre de critères allant au-delà des résultats scolaires sont pris en compte par la procédure Affelnet et correspondent à des points de bonus pour être reçu plutôt dans tel ou tel. Attention, si les critères restent les même partout en France, les points accordés ne sont pas les mêmes dans toutes les académies Il s’agit principalement de la proximité du lycée et du lieu de résidence.