Logo

Méthodologie

Le choix des spécialités du baccalauréat général est crucial pour intégrer une filière dans l’enseignement supérieur. Beaucoup de filières ont travaillé pour donner des indications sur ces choix. Pour établir un algorithme, nous nous sommes notamment appuyés sur les conseils qu’elles donnent sur Parcoursup pour établir quel choix de « triplettes » de première et de « doublettes » de terminale, ainsi que d’options, était :
  • idéal ;
  • très adapté ;
  • possible ; 
  • pas adapté.

Nous vous proposons donc à la fois :
  • de choisir des filières de l’enseignement supérieur et de voir quels choix de spécialités et d’options sont les plus favorables ;

  • de choisir des spécialités de première et terminale pour savoir à quelles filières elles mènent.

Comment interpréter les résultats ?

Comme mentionné plus haut, les choix de spécialités donnent 4 résultats : 
  • idéal ;
  • très adapté ;
  • possible ; 
  • pas adapté.
 
Ces résultats indiquent l’adéquation entre les spécialités choisies et la filière post-bac désirée. 
interpretation des resultats
Lorsque l’on teste les spécialités et options du bac général sans indiquer un choix de filière, les résultats sont indiqués du meilleur au moins bon. (les résultats ne montrent pas les filières peu adaptées). 
 
Lorsque l’on teste les spécialités et options du bac général en indiquant un choix de filière le résultat est donné pour la première et pour la terminale pour la filière choisie.
Si une spécialité ou une option est considérée comme « fortement recommandée » pour accéder à une filière, une phrase indiquant la spécialité s’affiche.
 
Avec ces indications postuler avec de bonnes chances de réussite dans l’enseignement supérieur sera plus facile. Pour autant il ne faut pas perdre de vue que les indications que nous vous donnons sont nationales et que toutes les filières, dans toute la France ne sont pas toutes aussi ouvertes ou sélectives. Un choix « adapté » peut ouvrir grandes les portes d’une licence à tel endroit, où les places sont nombreuses, et les fermer ailleurs.
 
Surtout il ne faut pas perdre de vue que ce que jugent les établissements ce sont les notes obtenues dans les spécialités. Pas seulement leur choix !