Logo

Le « Classement des classements » des écoles de commerce 2020-21

olivier rollot
Olivier Rollot
299
Comme l’explique Le Figaro : « Plusieurs raisons à cela. D’abord, la Commission d’évaluation des formations et diplômes de gestion (CEFDG) a pris la décision de ne délivrer le grade de master que pour trois ans au lieu de cinq. Et l’école a fait une mauvaise campagne de recrutement cette année. Sans ces éléments, l’EM Lyon aurait pu garder sa position, car la différence entre les deux business schools tient dans un mouchoir de poche. L’arrivée de nouveaux actionnaires, la valse des directeurs n’ont pas non plus arrangé les choses ». En fait le match s’est joué sur un rien et emlyon pourrait rebondir fin 2021 dans de nouveaux classements. 

Peu de changements pour Le Figaro sinon même si Neoma perd une place et l’IMT BS trois. Les bonnes nouvelles sont pour l’EDC, qui en gagne cinq, et l’ICD trois. L’EM Normandie, l’EMLV et l’EBS en gagnent chacune deux. L’ESC Pau n’a pas souhaité répondre.
classementecolesdecommerce
Sinon l’Etudiant voir emlyon sérieusement challengée par Skema ex-aequo à la cinquième place ! Suivent Neoma, Grenoble EM (une place de mieux), Iéseg et Kedge. Mais ensuite que de changements avec les remontées spectaculaires de l’Essca (+ 5 places et 16ème) et surtout Excelia (+7 et 17ème). Parce qu’il faut forcément aussi des perdants l’ISC perd six places et se retrouve 25ème, PSB, l’Esdes et l’Idrac trois.
Si on se concentre sur les seules écoles postbac l’Iéseg y confirme sa place dans le top 10 global et devance l’Essca, Excelia BS (qui recrute également en postbac à la rentrée 2021) et l’EMLV.
Nous vous proposons dans notre tableau un comparatif entre les deux classements. Cette année exceptionnellement nous ne vous proposons pas de les comparer avec ceux du Point (qui n’a pas fait de classement général) ni du Parisien (qui n’a pas classé toutes les écoles). Quant à Challenges, son classement parait un an sur deux et le prochain sortira donc fin 2021.