Logo

Conduite des transitions : CY Cergy Paris Université́ et l’ESSEC & lancent le Bachelor ACT

olivier rollot
Olivier Rollot
252
La première promotion accueillera 30 jeunes bacheliers en septembre 2022. Des jeunes qui font le choix de se consacrer aux grandes transitions en cours. « Ce que nous recherchons ce sont des lycéens, quels que soient leurs choix de spécialités, qui aient un facteur distinctif d’engagement. Eco-délégué dans leur lycées, actif dans un club de sport, soutien de famille, des jeunes qui ont déjà pris des responsabilités », explique son responsable Aymeric Marmorat. 
bacheloract1

Un spécialiste du secteur

Aymeric Marmorat est lui-même un spécialiste des questions d’économie et sociale et solidaire et de transition environnementale. Directeur général de l’entreprise sociale Enactus France de 2010 à 2020, il rejoint le monde de l’enseignement supérieur tout spécialement pour diriger ce bachelor : « Mon chemin a croisé celui de CY et de l’Essec qui m’ont demandé une étude sur la création d’une formation sur les métiers de l’impact et de la transition. Je me suis finalement laissé embarquer dans le projet dont j’ai pris la direction ». 
bacheloract2

Fondé sur l’expérimentation

Le Bachelor ACT s’appuiera sur des projets transversaux qui concilient à la fois des connaissances et compétences sur les enjeux environnementaux et sociaux, la gestion de projet ou encore les sciences humaines. « Il s’adresse à des jeunes qui ne se retrouvent pas dans des formations mono-disciplinaires, qui veulent continuer à suivre une pluralité de matières comme au lycée », signifie Aymeric Marmorat. Pluridisciplinaire le cursus marie en effet sciences naturelles et appliquées mais aussi les sciences de gestion et les SHS (sciences humaines et sociales). « Chaque étudiant pourra faire évoluer son esprit d’initiative et sa capacité de coopération, grâce à des projets engagés en équipe et sur le terrain. » 

Après leur bachelor

Les étudiants pourront soit se lancer dans des poursuites d’études en master au sein de l’Essec ou de CY pour se spécialiser. « Après avoir suivi huit mois de stage et effectué un séjour d’un semestre, ils seront également capables d’intégrer tout de suite une association de l’ESS, une entreprise dans des fonctions liées à la responsabilité sociétale et environnementale (RSE) ou encore des collectivités pour prendre en charge le développement écologique », assure Aymeric Marmorat.

« Il s’adresse à des jeunes qui ne se retrouvent pas dans des formations mono-disciplinaires, qui veulent continuer à suivre une pluralité de matières comme au lycée », signifie Aymeric Marmorat

L’inscription au bachelor Act

S’effectue sur Parcoursup dans la rubrique « Formations des écoles de commerce et de management bac+3 ». Une rubrique qui ne correspond pas exactement à un diplôme qui n’a guère en France comme équivalent que la licence Sciences de la transition écologique et sociétale de l’université Bretagne Sud. Ensemble les deux formations proposent donc à la Dgesip de créer un tout nouvel espace commun en « sciences de la transition écologique et sociétale ».

Les frais de scolarité annuels sont de 8 500 €. Les 20% de boursiers qui devraient intégrer le programme bénéficieront de dégrèvements qui peuvent aller jusqu’à une totale exonération. Les premiers candidats sont issus à 80% d’un bac général, avec toutes sortes de spécialités, et à 20% d’un bac technologique